Vintage de Grégoire Hervier

Par défaut

Grégoire Hervier, Vintage, Editions Au Diable Vauvert, Vauvert, 2016

couv-hervier-vintage-pl1siteQuel roman ! Je ne sais pas bien à quoi je m’attendais en ouvrant ce livre, mais j’en suis ressortie toute ébouriffée. On y parle beaucoup de guitare, de rock et de musique, mais ce n’est pas que ça, loin de là. Le concept est original car le héro ne part pas à la recherche d’une personne mais d’une mythique guitare… Et si on peut penser que l’on va se noyer sous les termes techniques et s’ennuyer au possible, il n’en est rien !

Thomas Dupré n’a pas une vie très stable. Ancien guitariste dans un groupe de rock qui a splitté, journaliste pour d’obscures revues musicales, il remplace momentanément un vendeur dans une boutique de guitares vintages à Paris, lieu où il passait déjà tout son temps. Le jour où un mystérieux acheteur s’offre une des guitares les plus prestigieuses de la boutique, et qu’il demande qu’elle lui soit remise en mains propres en Ecosse, près du très célèbre Loch Ness, il n’hésite pas à se rendre sur les lieux. L’homme qui le reçoit lui présente une collection de guitares incroyables, dont deux prototypes d’une grande rareté qui faisaient cependant partie d’un trio, que Lord Winsley affirme avoir possédé, avant que la fameuse Moderne ne lui soit dérobée… Excepté que ce dernier modèle n’aurait jamais été réalisé ! Voici Thomas, commandité par cet excentrique passionné, à la recherche de cette chimère, cette guitare plus que mystérieuses, qui va l’amener de Sydney aux Etats-Unis, sur la route du blues et de mystérieux labels et musiciens, vers des dangers et des situations qu’il n’aurait jamais imaginé vivre…

C’est tout simplement haletant ! Nous voici plongé dans l’histoire de la musique, à tenter de démêler mythe et vérité, à la recherche d’une guitare qui aurait été conçue à la fin des années 50 mais peut-être jamais fabriqué, dont le son reste un mystère… Et où tout un chacun voudrait l’avoir en main, même si ce n’est qu’un modèle réalisé par la marque Gibson dans les années 80 !

Si les détails techniques de toutes ces guitares peuvent décourager plus d’un lecteur, sachez qu’ils ne sont pas rédhibitoires, tant on est pris dans l’intrigue et les déambulations de Thomas, mec sympathique qui au-delà du pactole qu’il se ferait s’il retrouvait la guitare, cherche plus à résoudre une énigme et comprendre l’histoire du rock et du blues que tout autre chose. C’est vraiment toute une page de l’histoire de la musique qui nous est contée ici, et de la plus belle des manières, puisqu’on sent le respect de l’auteur et de ses personnages pour cette histoire. Grégoire Hervier utilise le genre du polar pour nous attraper dans sa toile et ne plus nous lâcher jusqu’au dénouement final. Il nous fait remonter jusqu’aux origines du rock et de ses pionniers, nous fait redécouvrir tout un pan de l’Histoire américaine, en élucidant des mystères par la technique de la musique et par tout un pan culturel. On rencontre des personnages hauts en couleurs et complètement fous, on assiste à des meurtres et des courses-poursuites dingues, on est complètement happé par l’histoire, c’est comme si nous nous trouvions dans les pas du héros, à vivre ces incroyables et improbables aventures avec lui, à la recherche d’une guitare qu’on espère avoir existée.

Et si on est tant pris par l’histoire, c’est bien parce que Grégoire Hervier manie l’art du suspens avec brio. Presqu’aucun temps mort, si ce n’est pour que le héros se recentre ou décortique quelques informations, l’auteur nous enlève dans les premières pages, pour nous lâcher haletant à la dernière page, sans avoir bien compris ce qui se passait. Et pour avoir lu quelques romans qui parlent de musique en arrière plan, l’auteur réussit à insuffler la musique dans ses mots, sans avoir pour autant besoin d’une bande sonore en sus. Celle-ci existe pourtant bel et bien, vous pourrez la trouver ici, et elle est évidemment excellente, mais elle n’est pas indispensable pour entendre les sonorités tant le rythme, les mots et l’écriture les rendent parfaitement.

A travers la musique et les guitares, on revient aussi sur l’histoire américaine, le blues ayant saisi l’âme de tout un peuple en son temps. Et par la recherche du passé de certains musiciens présentés dans ce roman, on retrace plusieurs époques que la musique a magnifiées.

C’est haletant, c’est ébouriffant, c’est complètement fou, c’est absolument à lire ! Un road trip qui nous entraîne en Australie, en Ecosse, aux Etats-Unis, à la recherche d’une guitare mythique qui n’a peut-être pas existé, au milieu de personnages inoubliables et un peu dingues, à la rencontre d’artistes et de musicalités folles, de l’histoire de la musique et au-delà, des Etats-Unis, de la fureur que l’argent, l’alcool, les drogues et le désir de puissance et de pouvoir peuvent engendrer, un roman inoubliable et palpitant.

Ma note : 5/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s