Archives de Tag: Musique

Ahlam de Marc Trévidic

Par défaut

Marc Trévidic, Ahlam, JC Lattès / Le Livre de Poche, Paris, 2016 / 2017

ahlamCe petit roman est une incroyable surprise ! Je ne pensais pas, au vu du sujet traité, qu’il serait pour moi. Et bien il en fut tout autrement !

Ce roman, c’est d’abord l’histoire de Paul, peintre à succès en mal d’inspiration, qui se rend en Tunisie pour se ressourcer et qui va trouver sur l’île de Kerkennah un havre de paix, doublé d’une source d’inspiration. Il y trouvera également une famille, puisque se liant d’amitié avec un pêcheur nommé Fahrat, il entrera dans son foyer aux idées très libres, anti Ben Ali sans pour autant être salafiste, bien au contraire. Il découvrira et développera deux talents artistiques, détenus par le fils de Fahrat, Issam, et par sa fille, Ahlam. Mais le temps passe, les amis d’enfance d’Issam ont une drôle d’influence sur lui, les rêves de peinture et de gloire s’éloignent, le régime de Ben Ali tombe, Ahlam est prise d’un élan de liberté désormais contraire aux croyances de son frère. C’est tout un monde qui s’écroule. Ce roman, c’est donc surtout l’histoire d’un pays, la Tunisie, et d’une religion que certains radicalisent à l’extrême et sont prêts à tout pour imposer leurs préceptes fanatiques à tous.

Sans fioritures, de manière simple et belle, Marc Tévidic nous propose une plongée dans l’histoire récente d’un pays en pleine construction. Si tout est possible, l’inimaginable l’est tout autant et l’avenir demeure incertain. Cet espoir qui a étreint la population au lendemain de la Révolution de jasmin a très largement été récupéré par les islamistes. Si certains rêvent de démocratie, d’autres veulent imposer la charia. Ce roman est extrêmement puissant nous montrant les limites d’une révolution qui va certes faire place nette, et donc laisser la place vide à toute une horde de récupérateurs.

Il nous montre aussi le processus de radicalisation lent et insidieux d’un jeune homme ayant vécu dans une famille aimante et libre, musulmane mais non intégriste, avec des idées et envies de démocratie, de femme libre. Et malgré cela, malgré une ouverture à l’art et la culture, Issam se retrouvera de l’autre côté sans que personne n’ait rien vu venir.

A la lecture de ce court roman, on comprend mieux la situation de la Tunisie, mais aussi de ces mouvements extrémistes qui ébranlent aujourd’hui notre monde. Et c’est loin d’être inintéressant. Mais si ça n’avait été que cela, je ne suis pas sûre que j’aurais été prise dans cette lecture. On y trouve aussi une ambiance particulière, celle de cette île qu’on a envie de visiter, celle de la petite maison de Fahrat, mais aussi celle de sa felouque et des bouées où le rosé est attaché dans l’eau bien au frais. On est également happé par l’art de Paul, ses réflexions sur une unicité des arts, sa quête de l’esthétisme, ses couleurs, ses impressions, sa poésie. C’est à la fois d’une exigence extrême, qui va incommoder Issam, peintre virtuose en devenir, et d’une liberté salvatrice, qui émeut Ahlam. Comme quoi, ces deux contraires peuvent coexister…

Les personnages sont attachants, même Issam, jeune homme en mal de repère et tiraillé entre plusieurs visions et désirs qu’il ne comprend plus. Mais c’est surtout Ahlam qui m’a touchée, cette jeune femme qui restera pour toujours éprise de liberté, et qui se battra contre le fanatisme religieux et la folie, pour un monde plus juste et des droits pour les femmes.

Un roman important qui nous montre toute la folie des hommes et le combat entre art et culture, et fanatisme religieux. Un électrochoc.

Ma note : 5/5

Vintage de Grégoire Hervier

Par défaut

Grégoire Hervier, Vintage, Editions Au Diable Vauvert, Vauvert, 2016

couv-hervier-vintage-pl1siteQuel roman ! Je ne sais pas bien à quoi je m’attendais en ouvrant ce livre, mais j’en suis ressortie toute ébouriffée. On y parle beaucoup de guitare, de rock et de musique, mais ce n’est pas que ça, loin de là. Le concept est original car le héro ne part pas à la recherche d’une personne mais d’une mythique guitare… Et si on peut penser que l’on va se noyer sous les termes techniques et s’ennuyer au possible, il n’en est rien !

Thomas Dupré n’a pas une vie très stable. Ancien guitariste dans un groupe de rock qui a splitté, journaliste pour d’obscures revues musicales, il remplace momentanément un vendeur dans une boutique de guitares vintages à Paris, lieu où il passait déjà tout son temps. Le jour où un mystérieux acheteur s’offre une des guitares les plus prestigieuses de la boutique, et qu’il demande qu’elle lui soit remise en mains propres en Ecosse, près du très célèbre Loch Ness, il n’hésite pas à se rendre sur les lieux. L’homme qui le reçoit lui présente une collection de guitares incroyables, dont deux prototypes d’une grande rareté qui faisaient cependant partie d’un trio, que Lord Winsley affirme avoir possédé, avant que la fameuse Moderne ne lui soit dérobée… Excepté que ce dernier modèle n’aurait jamais été réalisé ! Voici Thomas, commandité par cet excentrique passionné, à la recherche de cette chimère, cette guitare plus que mystérieuses, qui va l’amener de Sydney aux Etats-Unis, sur la route du blues et de mystérieux labels et musiciens, vers des dangers et des situations qu’il n’aurait jamais imaginé vivre…

C’est tout simplement haletant ! Nous voici plongé dans l’histoire de la musique, à tenter de démêler mythe et vérité, à la recherche d’une guitare qui aurait été conçue à la fin des années 50 mais peut-être jamais fabriqué, dont le son reste un mystère… Et où tout un chacun voudrait l’avoir en main, même si ce n’est qu’un modèle réalisé par la marque Gibson dans les années 80 !

Si les détails techniques de toutes ces guitares peuvent décourager plus d’un lecteur, sachez qu’ils ne sont pas rédhibitoires, tant on est pris dans l’intrigue et les déambulations de Thomas, mec sympathique qui au-delà du pactole qu’il se ferait s’il retrouvait la guitare, cherche plus à résoudre une énigme et comprendre l’histoire du rock et du blues que tout autre chose. C’est vraiment toute une page de l’histoire de la musique qui nous est contée ici, et de la plus belle des manières, puisqu’on sent le respect de l’auteur et de ses personnages pour cette histoire. Grégoire Hervier utilise le genre du polar pour nous attraper dans sa toile et ne plus nous lâcher jusqu’au dénouement final. Il nous fait remonter jusqu’aux origines du rock et de ses pionniers, nous fait redécouvrir tout un pan de l’Histoire américaine, en élucidant des mystères par la technique de la musique et par tout un pan culturel. On rencontre des personnages hauts en couleurs et complètement fous, on assiste à des meurtres et des courses-poursuites dingues, on est complètement happé par l’histoire, c’est comme si nous nous trouvions dans les pas du héros, à vivre ces incroyables et improbables aventures avec lui, à la recherche d’une guitare qu’on espère avoir existée.

Et si on est tant pris par l’histoire, c’est bien parce que Grégoire Hervier manie l’art du suspens avec brio. Presqu’aucun temps mort, si ce n’est pour que le héros se recentre ou décortique quelques informations, l’auteur nous enlève dans les premières pages, pour nous lâcher haletant à la dernière page, sans avoir bien compris ce qui se passait. Et pour avoir lu quelques romans qui parlent de musique en arrière plan, l’auteur réussit à insuffler la musique dans ses mots, sans avoir pour autant besoin d’une bande sonore en sus. Celle-ci existe pourtant bel et bien, vous pourrez la trouver ici, et elle est évidemment excellente, mais elle n’est pas indispensable pour entendre les sonorités tant le rythme, les mots et l’écriture les rendent parfaitement.

A travers la musique et les guitares, on revient aussi sur l’histoire américaine, le blues ayant saisi l’âme de tout un peuple en son temps. Et par la recherche du passé de certains musiciens présentés dans ce roman, on retrace plusieurs époques que la musique a magnifiées.

C’est haletant, c’est ébouriffant, c’est complètement fou, c’est absolument à lire ! Un road trip qui nous entraîne en Australie, en Ecosse, aux Etats-Unis, à la recherche d’une guitare mythique qui n’a peut-être pas existé, au milieu de personnages inoubliables et un peu dingues, à la rencontre d’artistes et de musicalités folles, de l’histoire de la musique et au-delà, des Etats-Unis, de la fureur que l’argent, l’alcool, les drogues et le désir de puissance et de pouvoir peuvent engendrer, un roman inoubliable et palpitant.

Ma note : 5/5

Broadway Limited T1 de Malika Ferdjoukh

Par défaut

Malika Ferdjoukh, Broadway Limited – Tome 1 Un dîner avec Cary Grant, Ecole des Loisirs, Médium, Paris, 2015

Broadway-Limited-tome-1-Un-dîner-avec-Cary-Grant-de-Malika-Ferdjoukh-chez-LEcole-des-loisirsUn coup de cœur absolu ! Broadway Limited est un roman magnifique qui nous emporte à la fin des années quarante, dans un New-York d’après guerre, auprès de nombreuses jeunes femmes, qui cachent chacune leurs secrets, mais qui rêvent toutes de percer dans le show-biz, et parmi lesquelles va se retrouver un jeune homme français qui va s’acclimater à cette ambiance loin des privations que connaît encore son pays d’origine. Un roman époustouflant, pour les jeunes et les moins jeunes.

Jocelyn est français. En France, il n’y a aucune ambiguïté : Jocelyn est un prénom masculin. Mais prononcé à l’anglaise… Et c’est bien cette différence de prononciation qui va amener Jocelyn à la pension Giboulée, juste après avoir traversé l’Océan Atlantique. Il espère y trouver une chambre dans laquelle se reposer… Sauf que la pension est réservée aux femmes ! La propriétaire, Mrs Merle, est formelle : aucun garçon ne peut louer de chambre dans sa pension. Sauf que Jocelyn a quelques atouts dans sa manche : un ingrédient caché dans sa valise qui va amadouer Mrs Merle, un petit mensonge inoffensif, et surtout des dons de pianistes… Les portes du petit studio en sous-sol lui sont ouvertes ! Et il va y découvrir un monde fascinant, par l’entremise des demoiselles de la pension : Chic, qui veut devenir actrice et court les auditions, Manhattan, excellente danseuse très mystérieuse, Hadley, danseuse ayant dansé avec Fred Astaire mais qui a mis tout au rebut, enchaînant plusieurs boulots pour subvenir aux besoins de son neveu qui vit avec elle depuis que sa sœur est tombée malade, mais aussi Dido, la jeune voisine qui milite contre les nouvelles mesures du FBI contre toute personne qui pourrait, de près ou de loin, avoir des liens avec le communisme… Les histoires personnelles de ces jeunes femmes sont profondes et foisonnantes, liés à l’amour, la famille, sur fond de début de guerre froide, et de problèmes financiers… Comment Jocelyn va vivre tout cela ? Que va-t-il lui même découvrir ?

Ce roman est une pure merveille, on est embarqué dans un tourbillon éblouissant, au milieu de tous ces personnages hauts en couleurs, des jeunes filles de la pension, aux hommes qui croisent leur route, en passant par les propriétaires, domestiques, et voisins… J’ai eu l’impression d’approcher au plus près l’ambiance de cette période, où la guerre n’est pas si loin, et une autre, contre le communisme et l’URSS, est en train de se faire entendre. Un temps où les jeunes gens commencent à nouveau à respirer et à vivre, malgré les privations et le manque d’argent. On y découvre un New-York merveilleux, sur fond de comédies musicales, où on rencontre Cary Grant et Woody Allen jeune.

Les personnages sont plus complexes qu’il n’y paraît, et ce premier tome, car il s’agit bien d’un premier tome, ne commence qu’à nous révéler certains secrets de ces demoiselles qui, si elles se rêvent en stars de Broadway ou en grandes actrices, cachent de nombreuses fêlures. J’ai été très touché par Hadley et Manhattan, qui se débattent avec leur passé et sont prêtes à tous les sacrifices pour le conjurer. Mais chacune d’elle est touchante, et Jocelyn également, encore si jeune, qui ne connaît rien à l’Amérique et ses traditions, qui se découvre une forme de liberté et tombe amoureux pour la première fois.

Il y a tout dans ce roman : un décor magnifique, des personnages lumineux et ensorcelants, des histoires personnelles passionnantes, sous fond de Grande Histoire, celle du début du maccarthysme qui va va entraîner l’Amérique dans une paranoïa accrue et une chasse aux sorcières.

C’est enlevé et frais, c’est enjoué et fiévreux, c’est un vrai coup de cœur, extrêmement bien écrit, qui donne envie de rencontrer Jocelyn et ses amies !

Ma note : 5/5

Les concentrés chez Nathan

Par défaut

Les concentrés de chez Nathan, ce sont des documentaires pour les 9 ans et plus, dans un format mini, très pratique pour les emporter partout. Ce sont des sujets extrêmement divers qui sont ainsi traités, comme l’Egypte ancienne, les rois et reines de France, le cinéma ou les grands explorateurs. Remplis de dessins ou de photographies, abordant un point spécifique à chaque page ou double page – un lieu, un personnage, une période, un fait historique etc. – ils sont extrêmement attractifs par leur mise en page soignée. Des éléments essentiels, des anecdotes et autres informations sont présentées sur le côté gauche de la page, on trouve une frise, qu’elle soit chronologique ou reprenant des points importants en bas de page. C’est très bien fait, les sujets sont bien traités, et les dessins plaisants. En début d’ouvrage, une énigme à résoudre est proposée aux lecteurs, qui leur permettra de trouver un mot de passe, servant à télécharger une application gratuite pour tester ses connaissances sur le sujet abordé dans le livre : une excellente idée pour donner envie aux enfants de s’intéresser à de nombreux sujets !

Une réussite donc, que ces petits concentrés. Petit zoom sur quelques exemplaires :


 

Histoire de France, textes de Sandrine Mirza, illustrations d’Etienne Jung, Nathan, collection Les Concentrés, Paris, 2014

concentrés histoire de franceCe concentré d’Histoire de France est très intéressant de par la manière dont le sujet est traité. Ici, point de périodes historiques décrites, mais des dates, des événements marqués dans le temps qui nous sont expliqués, s’échelonnant de -40 000 à 2002, de l’apparition de l’homme de Cro-Magnon au passage à l’Euro. De manière intelligente, assez succincte, bien que complète, pour ne pas décourager le public ciblé, ce petit concentré d’Histoire de France aborde les dates principales, permettant d’avoir une vision chronologique des événements qui ont marqué notre Histoire et qui expliquent le monde dans lequel nous vivons. Il se termine par des récapitulatifs sur les grandes dates de la littérature, de l’architecture et des sciences et techniques et par une double-page ludique intitulée « L’Histoire de France en dix records ». Les dessins sont plaisants, fidèles à ce qu’ils représentent, comme le portrait de François Ier de Jean Clouet, et accompagnent agréablement les textes.

 


 

Le cinéma, textes de Jean-Michel Billioud, illustrations de Raphaël Gauthey, Nathan, collection Les Concentrés, Paris, 2014

concentrés cinémaLe cinéma revient sur la manière de fabriquer un film, puis sur des dates importantes qui ont marquées son histoire, sur les différents genres de films qui existent, et enfin sur les personnages qui composent ou ont composé ce monde fascinant. Il se termine par « Le cinéma en dix records », anecdotes qui raviront tous les petits curieux. Bien conçu, ce concentré permet aux plus jeunes de s’initier au monde du cinéma en comprenant d’abord comment un film est fabriqué, processus long et coûteux, puis l’immerge dans cet univers à travers de nombreux exemples de films de genres différents et de personnages l’ayant marqué, de Walt Disney à Léonardo Dicaprio, en passant par Marilyn Monroe et Woody Allen. Evidemment non exhaustif, ce petit documentaire permet une découverte de ce monde particulier, ce monde de rêve et de paillettes.

 


 

Les Etats-Unis, textes de Gérard Dhôtel, illustrations de Stéphane Nicolet, Nathan, collection Les Concentrés, Paris, 2014

concentrés etats unisLes Etats-Unis… Un pays qui fait souvent rêver les plus jeunes, comme endroit où tout est possible ! Ce petit concentré revient sur les points principaux qui le caractérisent : les informations générales d’histoire, d’économie et de géographie, suivi des dates importantes ayant marquées son histoire, ses personnages emblématiques, pour finir avec ses lieux incontournables. Un tour d’horizon d’un pays pas comme les autres, fait qui se confirme par « Les Etats-Unis en dix records » en fin d’ouvrage ! Avec une mise en page simple et attractive, ce documentaire revient de manière efficace sur ce qui constitue la culture américaine et ses spécificités. Les informations sont nombreuses mais pas foisonnantes, elles sont présentées de manière succincte, avec beaucoup d’anecdotes plaisantes à découvrir. On découvre des lieux emblématiques comme la route 66, des personnages incontournables de son Histoire comme John Fitzgerald Kennedy et comprenons ce qu’est le rêve américain. Bref, c’est bien fait, bien présenté et intéressant !

 


 

La musique, textes de Catherine Pouligny, illutrations de Raphaël Gauthey, Nathan, collection Les Concentrés, Paris, 2015

concentrés musiqueAprès le cinéma, la musique ! Où on nous explique les différents styles de musique, ce qu’on écoutait dans l’Antiquité ou à la Renaissance, comment est né le rock. Où on revient sur les grandes figures de cet art, de Jean-Sébastien Bach à Daft Punk, en passant par Ella Fitzgerald et les Beatles. Où on s’arrête sur des œuvres incontournables, avec Les Quatre Saisons, La Neuvième Symphonie, Imagine, We are the champions et London Calling. Où on termine par « La musique en dix records pour les petits curieux friands d’anecdotes. Un livre qui nous livre une histoire de la musique, tous genres confondus, sur plusieurs siècles, et même plusieurs millénaires. Ce petit concentré ne déroge pas à la règle d’être concis mais pas ennuyeux pour un sous, prenant autant en compte la musique classique et les artistes devenus mythiques que la musique actuelle. Un beau concentré !

 


 

Monuments de France, textes de SandrineMirza, illustrations de Vincent Desplanche, Nathan, collection Les Concentrés, Paris, 2015

concentrés monuments franceUn concentré sur les monuments de France, en voilà une bonne idée ! En classant les monuments chronologiquement, ce petit livre revient sur les grands monuments qui constituent l’identité culturelle et historique de notre territoire. On visite le Pont du Gard, les hospices de Beaune, le château de Chantilly et celui de Vaux-le-Vicomte, Versailles, le Palais Garnier, la Tour Eiffel et le Centre Pompidou pour n’en citer que quelques uns. Comme cette collection l’oblige, l’auteur allie histoire, architecture et anecdotes, rendant passionnant ces monuments. Incontournable avant une visite, pour donner envie aux petits curieux de suivre ses parents lors d’une visite culturelle !

 

 

 


 

 

L’Univers, textes de David Wilgenbus et Mathieu Hirtzig, illustrations de Francis Gardiol, Nathan, collection Les Concentrés, Paris, 2015

concentrés universVous voulez tout savoir sur l’univers ? Ou vos enfants s’intéressent à ce sujet intriguant ? Ce petit concentré est fait pour vous ! En 80 pages, il revient sur la formation de l’univers et tout ce qu’il y a à savoir sur ce sujet – Big Bang, galaxies, supernova, trous noirs, vie dans l’espace, etc. – puis il s’arrête sur les dates clés ayant transformé notre perception de l’univers et des avancées scientifiques sur le sujet. On s’intéresse ensuite aux grands noms s’étant intéressés à cette discipline, comme Galilée, Newton, Einstein ou Gagarine. Enfin, ce concentré nous fait un peu voyager dans l’espace, sur différentes planètes. Un tour complet du sujet, traité de manière ludique et concise, avec de jolies illustrations et une chouette mise en page. Pour tous les férus d’astronomie !

 


 

Paris, textes d’Olivier Bauer, illustrations de Sébastien Telleschi, Nathan, collection Les Concentrés, Paris, 2015

concentrés parisParis… Reconnue comme la plus belle ville du monde, elle fait autant rêver les plus jeunes et les moins jeunes ! Voici de quoi régaler les premiers, qui vont tout apprendre sur cette ville magique. Ce concentré commence par nous donner des informations générales sur cette ville, comme son statut de capitale, les Parisien, la Seine, les quartiers et les jardins. Puis il nous entraîne quelques siècle plus tôt, en revenant sur les dates clés ayant marqué l’histoire de cette grande ville, de la bataille de Lutèce en 52 avant J.-C., à mai 1968 et ses révoltes étudiantes, en passant par le massacre de la Saint-Barthélemy en 1572, l’Exposition Universelle de 1889 et la libération de Paris le 25 août 1944. Ce concentré nous fait ensuite rencontrer les personnalités ayant marqué la vie et l’histoire de Paris, de Sainte-Geneviève, patronne de Paris, à Serge Gainsbourg, en s’intéressant aussi à Victor Hugo, Edith Piaf ou Coco Chanel. Une petite visite de Paris et de ses monuments s’impose alors : nous voilà partis à la Tour Eiffel, sur les places royales, au Panthéon, au Musée du Louvre, à Montmartre, à la Défense, et j’en passe ! Une vision exhaustive de Paris, ville magique s’il en est, à la culture et à l’Histoire foisonnante, adaptée aux enfants qui se régaleront d’anecdotes et d’illustrations joliment réalisées.