Alfie Bloom et le voleur de talisman de Gabrielle Kent

Par défaut

Gabrielle Kent, Alfie Bloom et le voleur de talisman, Michel Lafon, Neuilly-sur-Seine, 2016

ATTENTION SPOILERS SUR LE TOME 1 ! SI VOUS DECOUVREZ LA SÉRIE ALFIE BLOOM, RÉFÉREZ-VOUS À MA CHRONIQUE DU PREMIER TOME ICI.

AlfieBloomFRT2.inddVoici un roman pour enfants que j’attendais de pied ferme ! Ayant adoré le premier tome des aventures magiques d’Alfie Bloom, je ne pouvais que me précipiter sur ses nouvelles péripéties. Et grand bien m’en a pris ! Gabrielle Kent poursuit les aventures de son jeune héros, et nous régale de magie, de mystères, avec des personnages plein de courage, et reprend donc les ingrédients du premier tome, pour ma plus grande joie !

Voilà quelques mois qu’ont eu lieu les péripéties racontées dans le premier tome. Alfie profite des vacances dans son château d’Hexbridge, en compagnie de son amie Amy et de ses cousins Robin et Maddie. Mais les cauchemars l’assaillent depuis qu’il a intégré la magie de transformation de ses deux anciennes directrices maléfiques. Seules les sorties nocturnes sur le dos d’Artan, sa peau d’ours magique, le calment un peu. Lorsqu’il rentre d’une de ces escapades, il voit une drôle de lumière bleue émaner d’un arbre devant le château, et Ashford, le majordome et son ami, près de l’arbre. Intrigué, il rentre au château pour assister ensuite à l’enlèvement d’Ashford par de drôles de créatures qui ne sont rien d’autre que des fées qui souhaitent récupérer une lentille magique qui leur a été dérobée par Ashford. Or, cette lentille, c’est Alfie qui la détient, puisqu’elle est l’ornement principal de son talisman qui l’aide à contrôler la magie qu’on a mis en lui ! Commence alors pour Alfie une étrange aventure, où le danger est partout et où il est difficile de savoir à qui se fier…

Quelles aventures ! Et quel plaisir de retrouver Alfie, ses amis, son château et cette magie qui imprègne chaque mot de cette fantastique histoire ! Le deuxième tome est à la hauteur du premier, et promet de magnifiques prochains tomes. L’auteur nous entraîne dans son univers avec une facilité déconcertante, et propose un roman pour enfant qui saura enchanter les plus jeunes comme les plus vieux, en quête de magie et d’une lecture plaisante et facile.

L’auteur utilise tous les éléments qu’elle avait introduit dans son premier tome et réussit à lier les deux intrigues. Plus qu’un roman d’aventure et de magie, elle interroge aussi sur l’enfance, la recherche de soi et de son identité au tout début de l’adolescence. Parce qu’Alfie doit faire face à bon nombre de changements et de modifications de sa personnalité. D’abord, il doit faire face à la magie qui sommeille en lui et doit commencer à la maîtriser. Mais en plus, le voilà affublé d’une magie puissante depuis qu’il a terrassé ses anciennes directrices maléfiques qui étaient en réalité des dragons, une magie de transformation pernicieuse, qui a tendance à ne pas se laisser contrôler et à prendre vie seule. Or, il n’en a jamais voulu ! Comme les sautes d’humeur des adolescents, difficilement contrôlables… L’auteur parvient donc à parler d’autres choses que de magie, derrière ce voile qui lui permet plus de liberté. Enfin, bien entendu, ce n’est que mon ressenti !

L’aventure en elle-même qui nous est proposée dans ce tome est pleine de rebondissements inattendus, et nous happe complètement dès les premières pages. Il faut dire que l’enlèvement d’Ashford se produit dès le premier chapitre… Et c’est très bien vu, puisque l’enfant qui lira le roman sera de suite plongé dans l’histoire. Le reste s’enchaîne tout seul, on lit, on dévore jusqu’à la dernière page. L’auteur ajoute à chaque roman de nouveaux personnages de ce monde fantastiques, à savoir les fées ici, et étoffe le vécu des personnages, notamment d’Ashford pour ce tome. Alfie va apprendre de nombreuses choses sur son mystérieux majordome, ce qui promet de prochains tomes qui devraient enrichir encore la trame narrative.

L’auteur propose à nouveau un roman bien écrit et bien ficelé, adapté au lectorat visé. Aucune fausse note, de nombreuses révélations, une intrigue qui saura captiver un large public, Gabrielle Kent réussit le pari de créer un univers particulièrement intéressant. Comme pour le premier tome, elle intègre le communauté villageoise à son histoire, et dévoile un folklore local lui aussi plein de mystères qui est à l’image de ce château enchanteur qui a toujours surplombé le village.

Un roman riche, bien écrit, magique, au héros attachant et au château mystérieux. Merci Gabrielle Kent pour vos romans qui nous enchantent de la première à la dernière ligne, qui nous plongent dans un univers enfantin, bourré de magie et de mystère, et qui régalent l’enfant qui sommeille en nous !

Ma note : 5/5

Publicités

Une réponse "

  1. Pingback: Alfie Bloom et la sorcière de l’île du Démon de Gabrielle Kent | Brèves littéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s