Les Intéressants de Meg Wolitzer

Par défaut

Meg Wolitzer, Les Intéressants, Editions Rue Fromentin / Le Livre de Poche, Paris, 2015 / 2016

les intéressantsVoici un roman intéressant, sans mauvais jeu de mots. C’est un tour de force narratif, une écriture parfaitement maîtrisée que nous offre Meg Wolitzer, pour une histoire de vies des années 70 à nos jours.

Nous sommes en 1974 et Julie passe son été dans un très select camp de vacances, Spirit-in-the-Woods. Contrairement à la plupart des adolescents qui s’y trouvent, elle a bénéficié d’une bourse pour aller dans ce camp atypique puisqu’il permet à ses jeunes pensionnaires de développer leur sens artistique, en théâtre, danse ou encore animation animée. Elle y fait des rencontres qui vont changer sa vie à tout jamais. Elle est intégrée à une bande de copains, qui décide de se nommer « Les Intéressants ». Il y a Ethan au physique ingrat mais très doué en films d’animation ; Jonah, fils d’une célèbre chanteuse folk qui a un don inné pour la musique ; Cathy, danseuse qui voit son physique par trop changer pour continuer dans cette voie ; enfin, Ash, qui deviendra la meilleure amie de Julie, qui sera surnommée Jules, et son frère Goodman, tout deux issus du meilleur milieu new-yorkais. L’auteur nous entraîne à leur poursuite sur plusieurs décennies, au travers de leur amitié, leurs rêves, leurs tragédies, leurs amours, leurs réussites et leurs échecs, leur ambition, leurs regrets et leurs jalousies. Certains réussiront mais ne seront pas réellement heureux, d’autres seront hantés par leur enfance, certains se verront toujours par le prisme des réussites des autres, et deux d’entre eux disparaîtront du décor, dans des circonstances particulières qui ébranleront l’équilibre de cette bande d’amis.

Une fresque flamboyante des quatre dernières décennies d’une bande d’amis plutôt privilégiée, voilà ce que nous propose Les Intéressants. Il est plutôt difficile de parler de ce roman, difficile de résumer la vie de six personnages et d’en donner ses impressions. Les personnages sont attachants car ils nous rappellent ce que nous sommes. Nous suivons principalement Jules, qui n’en revient pas d’avoir été acceptée dans cette bande d’amis, et qui est tellement comme nous. A travers elle, on détecte nos plus grandes faiblesses, celles qu’on a du mal à avouer : la jalousie pour des amis qui ont plus que nous, l’indécision face à ce qu’on aimerait faire, la peur de se tromper. Elle reste courageuse et forte, mais ses défauts qui se font plus visibles en fin d’ouvrage la rendent profondément humaine et réelle. Les autres personnages ont leur part sombre, notamment Ash et sa famille fortunée qui se croit au dessus des lois, ou Jonah, à l’enfance marquée par un événement qu’il ne parviendra jamais à oublier, accepter et pardonner et qui aura façonné sa vie.

Mais plus que l’histoire en elle-même ou les personnages incroyables de vérité que nous propose l’auteur, c’est bien la narration qui est magique. L’auteur ne se contente pas de nous faire le récit de la vie de ses personnages de manières chronologique, elle mélange les époques de manière si naturelle qu’il m’est bien impossible de déceler les rouages de la machine. Chaque événement que choisi de raconter Meg Wolitzer s’enchaîne à celui d’après de manière cohérente, sans que ces deux événements s’enchaînent de manière chronologique. Et force incroyable de l’auteur, c’est qu’on ne perd jamais le fil ! Tout en sachant que certains personnages vont se marier, que d’autres vont sortir du paysage, on suit intensément ces événements se produire bien après en avoir eu connaissance. Elle distille les informations, revient sur des événements qu’elle n’avait pas encore explicités, et ce avec un grand naturel. Elle insuffle ainsi du suspens à son récit et tient le lecteur en haleine qui veut absolument savoir pourquoi et comment telle ou telle chose a bien pu se produire.

L’écrivain est un géni et maîtrise d’une main de maître son récit et sa trame narrative. Tout y est, aucune explication ne manque, on comprend absolument chaque élément du récit, le tout s’enclenche formidablement bien. C’est parfaitement écrit, intelligent et marquant. Et même alors que certains lecteurs pourraient penser que certains moments pourraient être un peu long, chaque mot a son importance et emporte le lecteur à sa suite. Petit bémol : si j’ai accroché à l’intrigue et que je ne lâchais plus le roman quand il était ouvert, je ne me précipitais pas dessus quand il était refermé sur ma table de chevet. Et je serai bien incapable de vous expliquer pourquoi. Mais il n’en reste pas moins vrai que je suis ravie d’avoir lu ce roman et que sa découverte fut un enchantement.

Une narration incroyable, un récit humain, profond, fort et sensible, des personnages inoubliables, Les Intéressants est un roman important à côté duquel il ne faut pas passer.

Ma note : 5/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s