La balade des pas perdus de Brooke Davis

Par défaut

Brooke Davis, La balade des pas perdus, Fleuve Editions, Paris, 2015

la balades des pas perdusLa balade des pas perdus est un très beau roman, plein de poésie, un de ceux qui font du bien, et qui donnent envie de croire encore en l’espèce humaine.

C’est l’histoire de Millie, sept ans, qui, depuis quelques semaines, vit des choses pas très faciles… D’abord, il y a son papa qui est mort. Et puis, il y a ce jour où sa maman l’a laissé au bout du rayon de lingerie féminine du grand magasin en lui disant qu’elle allait revenir la chercher très vite, qu’elle ne bouge surtout pas, et qui attend encore, plusieurs heures après, pensant que sa maman a eu un problème et qu’elle va très vite venir la chercher… En attendant, elle remplit son livre des choses mortes : il y a déjà son chien Rambo, et aussi son Papa. Elle s’apprête à y ajouter une mouche. C’est également l’histoire de Karl, le dactylo, qui n’est plus de première jeunesse, veuf, qui a fui sa maison de retraite et qui a élu domicile dans la cafétéria de ce grand magasin. C’est d’ailleurs lui qui va retrouver Millie, et non sa maman… C’est enfin l’histoire d’Agatha Pantha, la vieille voisine de Millie, qui n’est plus sortie de chez elle depuis la mort de son mari. Non qu’elle le pleure depuis tout ce temps, mais elle est bien trop occupée à dénigrer le monde pour sortir : elle mesure tout les matins, ses rides, sa peau qui pend, tout ce qui fait qu’elle vieillit de jour en jour, elle observe par la fenêtre et crie de vilaines choses aux gens. On pourrait la taxer d’acariâtre et de vieille peau asociale, et on n’aurait pas tort. Mais elle aussi va aider Millie, en sortant de chez elle, d’abord, puis en décidant de l’aider à retrouver sa maman, parce qu’abandonner son enfant, cela ne se fait pas. Ils vont donc se retrouver tous les trois sur les routes d’Australie, Millie, qui écrit partout des indications pour que sa maman la retrouve, Karl qui traîne un mannequin derrière lui et tape des choses comme sur une machine à écrire en l’air, sur les tables, sur tout ce qu’il trouve, et enfin Agatha, qui râle après tout le monde. Que vont-ils trouver à l’arrivée ?

C’est une très jolie histoire sur les liens qui nous unissent tous, nous, êtres humains, et sur la manière d’aider les autres. Et il n’y a pas d’âge pour cela ! Chacun recèle des trésors cachés, parfois très bien cachés, et certains retrouvent le goût de la vie dans des situations improbables… Parce que c’est un roman “d’apprentissage” en quelque sorte : chacun va découvrir quelque chose sur sa vie. A la lecture de mon résumé, on pourrait croire que l’histoire va être rondement menée, mais non, l’auteur nous entraînant dans des digressions dans le passé de ces deux personnes âgées, pleines de ressources mais un peu brisées par la vie. C’est un roman sur les secondes chances, aussi : est-il possible de pardonner à une maman qui décide de tout plaquer, même son enfant ? On pourrait croire que l’auteur condamne ce comportement, mais en réalité, il n’est fait à aucun moment son procès, parce que, volontairement ou non, de nombreuses personnes se retrouvent orphelines dans la vie, à l’image de l’auteur lui-même qui a perdu sa maman il y a quelques années.

La poésie est cachée à chaque recoin des pages de ce roman enchanteur, qui nous raconte, l’enfance, la vieillesse, sur fond de paysages désertiques australiens, pleins de magie et de mystères, qui entraînent toujours plus loin notre trio, et ce avec drôlerie et bienveillance. La fin est éblouissante, parce qu’elle ne se situe pas là où on l’aurait cru. Elle est juste belle et parfaite, elle clôt magnifiquement ce joli roman qui m’a fait rire, qui m’a touchée, et qui m’a donné envie d’avoir des amis tels que Karl et Agatha.

Un joli roman à lire pour un beau moment de lecture qui fait du bien.

Ma note : 4/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s