Broadway Limited T1 de Malika Ferdjoukh

Par défaut

Malika Ferdjoukh, Broadway Limited – Tome 1 Un dîner avec Cary Grant, Ecole des Loisirs, Médium, Paris, 2015

Broadway-Limited-tome-1-Un-dîner-avec-Cary-Grant-de-Malika-Ferdjoukh-chez-LEcole-des-loisirsUn coup de cœur absolu ! Broadway Limited est un roman magnifique qui nous emporte à la fin des années quarante, dans un New-York d’après guerre, auprès de nombreuses jeunes femmes, qui cachent chacune leurs secrets, mais qui rêvent toutes de percer dans le show-biz, et parmi lesquelles va se retrouver un jeune homme français qui va s’acclimater à cette ambiance loin des privations que connaît encore son pays d’origine. Un roman époustouflant, pour les jeunes et les moins jeunes.

Jocelyn est français. En France, il n’y a aucune ambiguïté : Jocelyn est un prénom masculin. Mais prononcé à l’anglaise… Et c’est bien cette différence de prononciation qui va amener Jocelyn à la pension Giboulée, juste après avoir traversé l’Océan Atlantique. Il espère y trouver une chambre dans laquelle se reposer… Sauf que la pension est réservée aux femmes ! La propriétaire, Mrs Merle, est formelle : aucun garçon ne peut louer de chambre dans sa pension. Sauf que Jocelyn a quelques atouts dans sa manche : un ingrédient caché dans sa valise qui va amadouer Mrs Merle, un petit mensonge inoffensif, et surtout des dons de pianistes… Les portes du petit studio en sous-sol lui sont ouvertes ! Et il va y découvrir un monde fascinant, par l’entremise des demoiselles de la pension : Chic, qui veut devenir actrice et court les auditions, Manhattan, excellente danseuse très mystérieuse, Hadley, danseuse ayant dansé avec Fred Astaire mais qui a mis tout au rebut, enchaînant plusieurs boulots pour subvenir aux besoins de son neveu qui vit avec elle depuis que sa sœur est tombée malade, mais aussi Dido, la jeune voisine qui milite contre les nouvelles mesures du FBI contre toute personne qui pourrait, de près ou de loin, avoir des liens avec le communisme… Les histoires personnelles de ces jeunes femmes sont profondes et foisonnantes, liés à l’amour, la famille, sur fond de début de guerre froide, et de problèmes financiers… Comment Jocelyn va vivre tout cela ? Que va-t-il lui même découvrir ?

Ce roman est une pure merveille, on est embarqué dans un tourbillon éblouissant, au milieu de tous ces personnages hauts en couleurs, des jeunes filles de la pension, aux hommes qui croisent leur route, en passant par les propriétaires, domestiques, et voisins… J’ai eu l’impression d’approcher au plus près l’ambiance de cette période, où la guerre n’est pas si loin, et une autre, contre le communisme et l’URSS, est en train de se faire entendre. Un temps où les jeunes gens commencent à nouveau à respirer et à vivre, malgré les privations et le manque d’argent. On y découvre un New-York merveilleux, sur fond de comédies musicales, où on rencontre Cary Grant et Woody Allen jeune.

Les personnages sont plus complexes qu’il n’y paraît, et ce premier tome, car il s’agit bien d’un premier tome, ne commence qu’à nous révéler certains secrets de ces demoiselles qui, si elles se rêvent en stars de Broadway ou en grandes actrices, cachent de nombreuses fêlures. J’ai été très touché par Hadley et Manhattan, qui se débattent avec leur passé et sont prêtes à tous les sacrifices pour le conjurer. Mais chacune d’elle est touchante, et Jocelyn également, encore si jeune, qui ne connaît rien à l’Amérique et ses traditions, qui se découvre une forme de liberté et tombe amoureux pour la première fois.

Il y a tout dans ce roman : un décor magnifique, des personnages lumineux et ensorcelants, des histoires personnelles passionnantes, sous fond de Grande Histoire, celle du début du maccarthysme qui va va entraîner l’Amérique dans une paranoïa accrue et une chasse aux sorcières.

C’est enlevé et frais, c’est enjoué et fiévreux, c’est un vrai coup de cœur, extrêmement bien écrit, qui donne envie de rencontrer Jocelyn et ses amies !

Ma note : 5/5

Publicités

Une réponse "

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s