La petite fille en pain d’épice de Céline Lamour-Crochet et Florian Le Priol

Par défaut

Celine Lamour-Crochet et Florian Le Priol, La petite fille en pain d’épice, La Palissade, La Rochelle, 2015

la petite fille en pain d'épiceLe titre de cet album pour enfant m’a drôlement inspiré, et de voir que l’auteur insérait dans son récit des personnages des contes traditionnels a fini par me convaincre. En tant qu’enseignante, je ne pouvais voir que la richesse d’un tel album à travailler en maternelle, dans un réseau de lecture autour des contes. La lecture de ce joli album a fini par me convaincre !

L’histoire est toute simple, avec une structure itérative idéale à travailler avec des enfants de 4 à 6 ans. Une vieille dame prépare un gâteau en pain d’épice en forme de petite fille car cela fait bien longtemps qu’elle n’a pas vu sa fille, devenue bien grande aujourd’hui. Elle la met à refroidir au bord de la fenêtre. Mais la petite fille en pain d’épice n’a pas envie d‘être mangée ! Alors elle s’enfuie en courant à toutes jambes. Elle rencontre plein de personnes qui toutes veulent la manger mais ne parviennent pas à l’attraper : le petit chaperon rouge qui a mangé toutes les galettes qu’elle devait amener à sa mère-grand, le petit poucet qui n’a plus ni caillou ni pain à émietter pour marquer son chemin, Blanche Neige qui se dit qu’avec un tel gâteau elle ne s’étouffera pas, Hansel et Gretel qui n’ont pas pu manger la maison de la sorcière. Et enfin une fille à qui la petite fille en pain d’épice lui rappelle sa maman…

Mon résumé raconte presque intégralement l’histoire de cet album, mais comment en parler correctement autrement ? Ce récit est bien construit et permet aux enfants de repérer la structure du conte. La fin de l’histoire leur permet d’inventer la suite, d’ajouter d’autres personnages de contes que cette petite fille en pain d’épice serait susceptible de rencontrer… Et permet de travailler les contes traditionnels. Évidemment, pour une bonne compréhension de l’histoire, il est nécessaire de connaître ces contes, sinon l’intérêt de cet album sera bien pauvre… Bien que l’histoire en soi soit très chouette, et les dessins extrêmement agréables et plaisants !

Cet album m’a beaucoup fait penser à Roule Galette, qui se présente de la même manière : la galette qui s’enfuie, rencontre différents animaux qui veulent la manger, une structure itérative mais une fin différente. La référence aux contes rend cet album un peu plus difficile d’accès, encore que certains petits de 3 ans devraient bien s’en sortir.

Le format à l’italienne de l’album le rend attrayant et sert l’album puisqu’il marque la fuite de la petite fille en pain d’épice.

Pour résumer, c’est bien écrit, bien dessiné, l’histoire permet un travail intéressant avec des enfants de maternelle, il y a différents niveaux de lecture. Un album, donc, qui mérite d’être connu et que je vous conseille fortement !

Ma note : 5/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s