Alors vous ne serez plus jamais triste de Baptiste Beaulieu

Par défaut

Baptiste Beaulieu, Alors vous ne serez plus jamais triste, Fayard, Paris, 2015.

alors vous ne serez plus jamais tristeVoici un conte à rebours. Un roman original. Aux personnages atypiques. Voici une histoire marquante. Qui m’a surprise dans son dénouement. Voici un roman qui fait relativiser, qui donne envie de vivre et d’arrêter de se plaindre. Un roman qui nous fait comprendre ce qui est important dans la vie.
Un conte à rebours donc.

Un homme, médecin, que nous appellerons Mark, ou Teddy Bear, est tellement malheureux qu’il décide de mettre fin à ses jours. Il mourra même le soir même, après avoir remis en ordre ses papiers à l’hôpital où il travaille. Sa femme n’est plus là et il ne sait plus comment continuer à vivre.

Mais voilà, le destin nous joue parfois de sacrés tours… Alors même qu’il monte dans un taxi, sa conductrice se révèle très excentrique. Elle lui certifie qu’elle a hérité d’un don d’une de ses tantes et qu’elle peut voir dans les yeux des gens quand ils vont mourir. Et pour lui, elle voit que ce sera le soir même. Mais elle ne peut pas l’accepter. C’est le destin qui les a placé sur la route l’un de l’autre, et elle ne peut le laisser faire ce qu’il a prévu, sans avoir essayer de lui redonner goût à la vie. Après une intense tractation, il lui concède sept jours. Sept jours pour le convaincre de continuer à vivre.

Mais pourquoi s’est-il laissé convaincre ? Il n’en sait rien. Il y a quelque chose chez cette vieille dame d’irritant et d’attachant. Alors il joue le jeu. Il la suit, fait ce qu’elle lui dit de faire, des mises en scènes macabres pour l’amener à comprendre ce que la mort signifie. Se laissera-t-il convaincre ? Pourquoi et comment vivre, en définitive ? Qu’est-ce qui est important ? Et pourquoi cette vieille dame, qui se laissera appeler Sarah, veut-elle tellement l’aider ?

J’ai beaucoup apprécié l’histoire. D’abord, et c’est déjà beaucoup, ce roman est très bien écrit. C’est efficace, très simple, et fort. Ensuite, ce roman est très fluide, il se lit tout seul. J’ai beaucoup aimé ce jeu de mots, “conte à rebours”. Ces termes décrivent à la perfection cette histoire. Et j’ai particulièrement apprécié la numérotation bien particulière du roman : il est numéroté à l’envers, ce qui est perturbant au début mais bien pratique pour savoir combien de pages il nous reste à lire ! Et cela a énormément de sens par rapport à l’histoire. Le découpage du livre, qui reste simple, est efficace : chaque chapitre relate une des sept journées passées avec Sarah, “avant l’enterrement”. Ceci ne présage rien de bon… Et vous devriez être assez surpris par le dénouement de l’histoire !

Si le médecin est attachant, je l’ai trouvé un peu mélodramatique. L’idée de ce médecin se complaisant à ce point dans son deuil et son malheur m’a un peu dérangé.  Évidemment, les médecins ne sont pas des machines, et éprouvent des sentiments difficiles comme tout un chacun. C’est un sentiment tout personnel, mais il m’a un peu ennuyé par moment. Par contre, je suis tombée sous le charme de l’excentrique Sarah, avec ses milliers de tantes aux pouvoirs loufoques, plus inutiles parfois qu’autre chose, ses manies farfelues, comme remuer les cendres de son cendrier, ses tenues et ses coiffures extravagantes. Elle a une verve incroyable, et elle est extrêmement attachante, d’abord de par son désir de sauver ce médecin, qu’elle nomme Mark ou Teddy Bear de manière arbitraire, ensuite par ses propres regrets, qui suintent dans chaque activité qu’elle lui fait faire, dans chacun de ses silences et de ses regards, dans chacune de ses paroles. Qu’est-ce que j’aimerais avoir une Sarah dans ma vie !

En deux mots, Alors vous ne serez plus jamais triste est un très beau roman sur la rédemption, sur la manière de vivre sans les êtres aimés, sur la manière d’aimer la vie et de la vivre à fond malgré les malheurs qui la sillonnent, sur la nécessité de garder ses rêves en tête et de tenter de les réaliser à tout prix. Et sur l’entraide, l’amitié et la solidarité. C’est un roman qui fait du bien.

Ma note : 4/5

Merci à Babelio et aux éditions Fayard pour cette belle découverte !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s