Café Lowendal et autres nouvelles de Tatiana de Rosnay

Par défaut

Tatiana de Rosnay, Café Lowendal et autres nouvelles, Le Livre de Poche, Paris, 2014.

café lowendalJe n’ai pas l’habitude de lire des nouvelles. En général, je n’aime pas ça. Je ne dis pas que ce n’est pas un travail complexe et intéressant pour un auteur de raconter une histoire, un moment de vie, un personnage en quelques pages. Et je ne dis pas non plus que ce n’est pas intéressant pour un lecteur de tomber sur un beau texte, extrêmement bien écrit qui va faire passer d’étonnantes et intenses émotions dans un texte si court. Mais juste que ce que j’aime le plus dans la lecture, c’est de me plonger dans une histoire, rencontrer des personnages, voyager et ressentir mille émotions. Et j’avais dans l’idée que quelques dizaines de pages ne me suffiraient pas. Et puis je suis tombée sur des livres courts. Des livres puissants. Qui m’ont apportée beaucoup. Qui m’ont marquée. Qui m’ont fait vibrer. Autant, parfois plus que des romans longs (et longs et longs à n’en plus finir…). Et c’est là que j’ai vu ce Tatiana de Rosnay. Je n’ai jamais lu de Tatiana de Rosnay. J’ai Je m’appelle Sarah dans ma bibliothèque. Mais il n’est pas encore sorti de ma Pal.

Allez comprendre dans ces conditions pourquoi je me suis lancée dans ce recueil de nouvelles ? Parce que vous aurez remarqué que j’ai bien peu de temps à accorder à la lecture et à mes chroniques en ce moment. Alors, je me suis dit : “Des nouvelles ? Chouette, c’est court, je pourrai en lire une avantr de me coucher. Ce ne sera pas aussi addictif (ou décevant) qu’un roman, ce sera parfait ! Et puis voilà enfin l’occasion de lire du Tatiana de Rosnay !”.

Bon, tout ça c’est bien beau. Vous aurez compris pourquoi, malgré mes réticences premières, je me suis laissée tenter par Café Lowendal et autres nouvelles. Mais mon avis, dans tout cela ?

Je dirai simplement que j’ai trouvé ce que je cherchais. De la force. De l’émotion. Une belle écriture. Des moments de grâce. Les histoires sont bien différentes les unes des autres, des thèmes variés, mais tournant souvent autour du couple, de l’amour, de l’attachement, de la fidélité, et des modes de narrations divers. On a même droit à un compte-rendu de détectives privés sur un adultère, qui nous épargne peu de détails (sms échangés, mails, situations dans une chambre d’hôtel), et débité d’un ton froid, détaché, professionnel. C’en est déroutant !

Comme ce recueil se nomme Café Lowendal et autres nouvelles (10 en tout), je m’arrêterai plus longuement sur Café Lowendal, la principale, qui fait près de 70 pages. C’est l’histoire d’un écrivain ayant vécu des péripéties l’obligeant à changer de vie. Et tout commence quand l’ex de l’homme qu’elle a terriblement aimé, la femme donc lui ayant succédé, la contacte et lui demande de l’aide à propos d’un roman qu’elle aimerait écrire sur cet homme qu’elles ont toutes les deux connu. Quand la curiosité s’en mêle… Dès le début de cette histoire, j’avais une théorie : j’avais compris le fin de l’histoire. Sûre de moi, je lisais ligne après ligne, proche de la jubilation quand tous les éléments s’imbriquaient correctement, mais proche également de la déception, tant l’histoire aurait été simple et convenue. “Bah, c’est ça Tatiana de Rosnay ? Bien écrit, certes, vraiment très belle plume. Mais niveau intrigue, bah, on repassera”, voilà ce que je me disais. Et puis… Je me trompais. Evidemment. Tatiana de Rosnay s’est jouée de moi. Elle m’a prouvé qu’une nouvelle de 70 pages pouvaient renfermer bien plus que ce que je pensais, une intrigue complète.

Et je ne fus pas au bout de mes surprises à la lecture des 9 autres nouvelles. Comme quoi, on peut faire beaucoup en quelques pages… Je ne les ai pas toutes aimées de la même manière, ni avec la même intensité. Lues il y a quelques temps, certaines sont déjà oubliées. Mais d’autres trottent toujours dans ma tête…

Alors non, je ne lirai pas de recueils de nouvelles à la pelle après cela. On ne se refait pas. Mais des nouvelles de Tatiana de Rosnay ? Bah oui. Définitivement.

Ma note : 4/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s