Lune Mauve #3 L’Affranchie de Marilou Aznar

Par défaut

Marilou Aznar, Lune Mauve #3 L’Affranchie, Casterman, Paris, 2014

lune mauve 3 affranchieVoilà une suite que j’ai attendue avec impatience, et je ne suis pas déçue du résultat ! Avant de commencer, ce billet va forcément contenir quelques spoilers, difficile de faire autrement. Alors, je vous conseille de lire ma chronique du tome 1 et/ou celle du tome 2, et encore mieux de lire les romans !

Cela fait quelques mois que Séléné s’est enfuie de Viridan, ce monde parallèle très étrange qui perpétue les cultes aux Dieux mésopotamiens, dont Ishtar et Marduk. Mariée contre sa volonté à Vadim, elle essaie d’oublier tous ces événements en reprenant sa vie de lycéenne “normale”. Elle pense toucher du doigt le bonheur quand elle retrouve Thomas, le garçon qu’elle aime, devenu star de musique entre temps. Cependant, sa cousine Alexia l’inquiète. Bien qu’elles ne soient pas proches, Séléné l’a sauvé alors qu’elle était prise dans les griffes du traître Dagan, qui ne voue pas un culte à Ishtar mais travaille au retour du Dieu Marduk, impitoyable. D’ailleurs, sa cousine est souvent vue avec une femme étrange, devient bizarrement gentille avec Séléné et ne s’intéresse que peu à la vie au lycée de Darcourt, alors qu’elle était habituée à en être la reine. Alors qu’elle se remet de ces terribles événements et d’un séjour dans un centre hospitalier, ce soudain changement de comportement et cette femme mystérieuse inquiètent Séléné. Et si les intrigues autour de Marduk et de Viridan continuaient à faire rage dans son monde et menaçaient toujours ceux qu’elle aime ?

Plus court que les précédents, ce tome nous offre ce qu’on peut attendre d’une suite, qui ne marque pas la fin d’une saga. Se nouvelles intrigues et des revirements importants y prennent place, et on se demande bien qu’elle sera l’issue des aventures de Séléné. L’intrigue peine un peu à se mettre en place, on passe beaucoup de temps à s’intéresser au retour à la vie normale de Séléné. Mais ceci est bien nécessaire, puisque le but de l’auteur est bien sûr de nous montrer que ce retour à la normalité est bien illusoire pour la messagère d’Ishtar, personnage capital dans l’avenir de ce monde fascinant qu’est Viridan… Puis tout s’accèlère d’un seul coup : si la première partie du roman prend place sur un mois, la seconde se déroule en 3 jours. Notre héroïne, son professeur de père et Thomas sont pris dans une enquête pour retrouver un objet bien particulier, une oeuvre d’art aux pouvoirs redoutables, qu’ils ne sont pas les seuls à rechercher… et qui les emmènera à voyager, ce qui ajoute une belle touche d’exotisme, si on n’en avait pas assez avec Viridan. Mon seul bémol : beaucoup d’aspects caricaturaux de ce pays où ils se rendent. Malgré un côté sombre, du à la tâche qui les amène dans ce pays, ça donnerait presque un aspect un peu Disney (Disney-sombre si vous voulez), où on retrouve les éléments qu’on imagine dès qu’on pense à ce pays. Mais ce roman s’adressant à des adolescents, on pardonne ces raccourcis, et ça ne m’a pas empêché de suivre avec passion les péripéties de nos héros !

Encore une fois, Marilou Aznar a comblé l’ancienne étudiante en histoire de l’art que je suis, en menant Séléné dans les salles du département des antiquités orientales du Musée du Louvre que je ne connais que trop bien, à la découverte de trésors, et notamment les taureaux ailés de Khorsabad. Je ne peux qu’encourager les lecteurs qui ne s’y sont jamais rendu à aller y faire un tour avec un tome de Lune Mauve dans les mains pour une séance de lecture bien particulière !

Marilou Aznar met toujours en lien ces romans avec l’environnement des jeunes du XXIe siècle par petites touches… Pour ce tome, en tête de chapitres, on trouve des tweets d’Alexia, nous montrant à quel point celle-ci ne s’est pas remis de son traumatisme. Je ne peux malheureusement en dire plus sans révéler toute l’intrigue de ce roman…

Séléné prend toujours plus d’envergure, tome après tome, et surtout après les événements traumatisants qu’elle a vécu. Alexia devient un personnage fascinant et intriguant dont on veut comprendre les mystères. Par contre, Thomas perd un peu de son intérêt, à mon humble avis, dans ce tome. La suite me dira si mes hypothèses, que je n’exposerai pas ici, se vérifieront…

La fin est encore une fois assez dramatique, et m’a assez surprise… Ce qui est devenu rare pour des romans jeunes adultes ! Encore une fois, Marilou Aznar a réussi à m’émerveiller, et à me faire trépigner d’impatience en attendant le dernier tome…

Ma note : 4/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s