Hush, Hush de Becca Fitzpatrick

Par défaut

Becca Fitzpatrick, Hush, Hush, éditions Le Masque, collection Msk ou Pocket Jeunesse, 2010, Paris.

hush hushÇa faisait un long moment que je voulais (re)lire ce livre, et bien, voilà qui est fait, et je ne le regrette pas ! Pour tout confesser, je l’avais déjà lu il y a quelques années, mais il ne m’avait pas laissé un souvenir très percutant. Mais quand j’en ai discuté au Salon du Livre avec l’équipe des éditions Le Masque, je me suis dit que j’avais peut-être manqué quelque chose… Il faut dire que je m’étais lancé dans cette lecture en plein phénomène Twilight, et qu’à cette période, j’avais beaucoup lu du Young Adult de ce style, et que tout s’était un peu mélangé dans ma tête…

Ça n’arrive pas souvent, certes, mais cette seconde lecture a été un vrai plaisir, qui m’a bien marqué cette fois-ci !

Pour l’histoire, nous suivons Nora, jeune fille un peu perdue depuis la mort soudaine de son père. Elle cherche à retrouver une vie un peu normale, entourée de sa mère assez absente, puisqu’elle a du prendre un travail plus prenant pour subvenir à leurs besoins, et de sa meilleur amie, l’excentrique Vee. Jeune fille sans problème notable, sage et sérieuse, dans sa scolarité comme dans sa vie sociale, tout va être bouleversé dès lors que le mystérieux et ténébreux Patch entre dans sa vie. Elle ne peut rien faire sans qu’il ne se retrouve sur son chemin. Dès ce moment-là, sa vie va commencer à changer, la routine du quotidien va imploser. Mais qui est-il vraiment ? Que lui veut-il ? Pourquoi ne la laisse-t-il pas tranquille ? Alors qu’elle essaie de se convaincre qu’il lui est indifférent, force est de constater qu’elle ressent des choses très particulières dès qu’elle est avec lui…

Ce roman pourrait très facilement être assimilé à du bit-lit Young Adult classique, mais il n’en est rien. Si la couverture ne vous a pas mis sur la voie, il ne s’agit ni d’une histoire de vampires, ni d’une histoire de loups-garous. Je ne voudrais pas trop en dire, parce que c’est bien cela qui fait la spécificité du roman, mais je ne vois pas comment faire une chronique sur ce roman sans l’évoquer, alors si vous ne voulez pas savoir, arrêtez-vous de lire dès maintenant ! Il s’agit donc en réalité d’une histoire d’anges déchus, et c’est plutôt original et bien mené. L’auteur a créé un vrai univers autour de son histoire d’anges déchus, c’est bien pensé, on s’y laisse prendre facilement.

Ce premier tome est très prometteur, et les personnages plutôt intéressants. Nora n’est pas trop “gnan-gnan”, il n’y a pas de trio amoureux (je le note dès que c’est le cas, car c’est tellement lassant !), Patch a un côté sombre inquiétant, Vee donne de la fraîcheur à l’histoire. Certains personnages sont plus travaillés que d’autres, mais l’ensemble est plutôt de qualité.

En plus de tout le volet surnaturel, Becca Fitzpatrick explore aussi, comme c’est souvent le cas dans ce type de romans, quelques aspects et interrogations de l’adolescence, les premiers émois, l’envie de plaire, la camaraderie, la confiance entre amis, le culte de la minceur à travers le personnage de Vee, un peu enrobée et qui n’arrive pas à lâcher ses patisseries, et qui, tout en s’assumant, fait des régimes un peu bizarres, ce qui nous montre malgré tout un certain mal-être. Et puis, évidemment, le deuil à travers la perte d’un parent, ce qui sera un peu plus développé dans le second tome.

C’est du YA bien sympathique, distrayant comme on les aime, bref un bon roman à lire pour se détendre. C’est plutôt bien écrit, c’est agréable, Becca Fitzpatrick nous propose un très bon moment de lecture, alors n’hésitez pas ! Surtout que ce tome (comme les deux suivants) est disponible en poche chez Pocket Jeunesse…

J’ai déjà lu les trois autres tomes de la saga, les chroniques viendront assez vite, je ne vous en dis pas plus !

Ma note : 4/5

Second tome : Crescendo / Troisième tome : Silence / Troisième tome : Finale

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s