L’Ecole de la Nuit de Deborah Harkness

Par défaut

Deborah Harkness, L’Ecole de la Nuit, Calmann-Lévy / Orbit France, Paris, 2012

Voici le deuxième tome d’une trilogie, All Souls,  qui promet d’être palpitante ! Attention, pour ceux qui n’ont pas lu le premier tome, je vous conseille de ne lire que le début de cette chronique où je vais donner rapidement mes impressions sur le premier tome, Le livre perdu des sortilèges. Ensuite, spoilers ! A vos risques et périls…

Le premier tome nous raconte donc l’histoire de Diana Bishop, professeur et chercheuse sur l’histoire de l’alchimie, et également sorcière qui refoule ses dons depuis la mort de ses parents alors qu’elle n’était encore qu’une enfant. Alors qu’elle travaillait à la biblothèque Bodléienne d’Oxford, elle consulte un étrange manuscrit qui attire toutes sortes de créatures autour d’elle, sorciers, démons et vampires. Cet ouvrage contiendrait les secrets de la création. Elle fait ainsi la rencontre de Matthew Clairmont, un vampire scientifique sous le charme duquel elle tombe très vite. Et c’est un conflit d’une ampleur extraordinaire qui s’amorce, car toutes les créatures veulent l’ouvrage désormais hors d’atteinte de tous, et également de Diana, pour leur propre compte, et la romance entre la sorcière et le vampire n’est pas bien vue… Ce premier tome nous emporte d’Oxford aux Etats-Unis, en passant par la France. C’est un mélange d’Histoire, autant de faits, de sciences et d’alchimie, de romance, d’aventure. C’est une nouvelle manière d’aborder la thématique très en vogue des vampires et autres créatures, une manière plus adulte et construite. C’est un très bon moment de lecture en somme !

Et nous en venons au second tome des aventures de Diana et Matthew, L’Ecole de la Nuit. Afin d’échapper à la Congrégation, ils décident de se rendre dans le passé, grâce aux dons de Diana. En effet, cette dernière a besoin de temps et de professeurs pour apprendre à maîtriser son pouvoir, et ils espèrent bien remettre la main sur le fameux manuscrit à une autre époque que la leur, afin d’en comprendre ses secrets. Ils se rendent donc dans l’Angleterre élisabéthaine, dans le passé de Matthew, et dans son cercle d’érudits, surnommé l’école de la nuit, qui comprend en son sein Christopher Marlowe, le Comte de Nurthemberland, Sir Walter Raleigh, etc. D’Oxford à Prague, en passant par Londres et la France, c’est un voyage très mouvementé en 1590-1591 que vont connaître nos héros.

Un sublime roman d’aventures et historique ! La réalité historique est préservée – n’oublions pas que Deborah Harkness est professeur d’Histoire – et c’est avec délectation que nous suivons les pérégrinations de Diana et Matthew, que nous rencontrons des personnages aussi connus que Marlowe, Shakespeare, Elisabeth Ire, Rodolphe II, et j’en passe ! Si l’auteur abuse parfois de mises en contexte entre parenthèses dans les dialogues, et si elle se répète un peu parfois, ce roman se lit de manière fluide, c’est une très agréable lecture.

Personnellement, j’ai été emballée par l’histoire amorcée dans le premier tome, et j’ai trouvé très original et intéressant de continuer le voyage dans le passé. Lors d’une récente rencontre avec Deborah Harkness lors de la sortie de ce roman, celle-ci nous a dit qu’elle s’était en premier lieu posée la question de savoir la manière dont vivraient les créatures si elles existaient, ce qu’elles feraient comme boulot. Être vampire et scientifique, c’est génial, puisqu’on peut commencer des expérimentations très longues, tout en sachant que le temps importe peu, et qu’on sera présent pour tirer les conclusions même des décennies plus tard. Elle s’est largement servie de son savoir d’historienne pour rédiger cette trilogie, ce qui est très agréable !

Bref, j’ai hâte de lire le troisième tome ! Si vous aimez les romances, les histoires de science-fiction, de vampires et de sorcières, d’amour impossible, si vous aimez l’Histoire, précipitez-vous sur cette trilogie !

Ma note : 5/5

Et en ce moment, le blog Un livre. Un jour., qui m’a donné en premier lieu envie de lire le premier tome de cette trilogie, organise un concours où Le livre perdu des sortilèges est à gagner. Alors, précipitez-vous ! Vous avez jusqu’au 31 octobre !

Publicités

"

  1. Hourra pour ta chronique ! Je suis presque à la fin…. je m’active pour publier ma critique mais d’un autre côté, il est tellement passionnant que je n’ai pas envie de le finir !!! Le drame des livres qui nous accrochent : je m’accorde donc avec ta note !
    Merci encore pour les petits liens vers mon site, et tous les participants au concours sont effectivement les bienvenus !

    • Et oui, c’est dur ! Mais je me console en général avec ma PAL. Mais moi, je ne peux pas me contrôler, je dévore ! Et après, je regrette… Et je relis !
      Et de rien pour les liens, c’est bien normal ! Surtout que c’est toi qui m’a fait découvrir le premier tome !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s